Cart(0)

Révolutions & compromis

Depuis la révolution de 2010/2011, de nombreuses questions se posent aussi bien pour les Tunisiens que pour les observateurs avertis : pourquoi la Tunisie est le seul pays, dudit « printemps arabe », à avoir « réussi » sa « révolution » ? Pour quelles raisons le processus révolutionnaire n’a pas dégénéré en violence, malgré les assassinats politiques et le développement du terrorisme ? Dans quelle mesure le compromis constitue un rempart contre la violence ? Est-il pertinent de parler d’« exception tunisienne » ?
En réunissant les meilleurs spécialistes en la matière, cet ouvrage collectif a l’ambition de développer une réflexion sociohistorique transversale et comparative à partir du prisme de l’idée-force de compromis. Le champ d’investigation est centré sur la société tunisienne, mais un regard comparatif sur d’autres expériences nationales de compromis permet d’alimenter le débat. D’où l’intérêt porté à des pays occidentaux – Allemagne, Belgique, Italie et Etats-Unis – mais aussi à d’autres pays arabes – Algérie, Liban, notamment.

Auteur : Mohamed Nachi

Informations

Dimensions 15 × 21 cm
ISBN

978-9938-940-02-2

Parution

2017

Pages

472

Genre

Essai

Langue

Français

Catégorie ,

Avis

Aucun avis

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *