Cart(0)

el-Mektoub Ou penser le risque

Quand le risque est dans le doute, le « mektoub » est dans la croyance irresponsable, la certitude absolue. Lorsque l’analyse du risque s’attache à rendre prévisible l’imprévisible, le « mektoub » s’offusque de scruter l’horizon, verset coranique à l’appui :
« … Il (Dieu) détient les clefs de l’inconnu qu’il est seul à connaître. »
(S.6 : Al-Anam, V.59).
Opposant arbitrairement les récits métaphysiques du Coran aux faits avérés de la science, le « mektoub » confine à la résignation et la démobilisation.Invoquant le fameux verset :
« Une calamité ne frappe qu’avec l’autorisation de Dieu »
(S.64 : Le jour où les gens s’ignorent, V.11),
Le « mektoub » laisse croire dans une vision maximaliste de la religion, que les tremblements de terre, les inondations, les cyclones, les typhons et toutes les catastrophes naturelles, ce qui est et ce qui adviendra, y compris le réchauffement climatique, sont des mises à l’épreuve qui relèvent d’une volonté divine contre laquelle on ne peut rien.
Laisser ainsi croire que la catastrophe est une punition divine contre laquelle on ne peut rien faire aujourd’hui, ce n’est plus de la résignation ou de la soumission généralisée à la déraison, pire, « c’est de l’ignorance sacrée ».

Auteur : Tahar Gallali

Informations

Dimensions 15 × 21 cm
ISBN

978-9938-53-045-2

Parution

2020

Pages

264

Genre

Essai

Langue

Français

Catégorie ,

Avis

Aucun avis

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *