Cart(0)

Adieu maman ! Redites moi la vie !

Le cri que Farouk Hénia pousse quand la vieille accoucheuse le tire violemment par les pieds du ventre tuméfié de sa mère, n’est pas dû à l’intrusion de l’air dans ses poumons, mais à la douleur d’une luxation de la hanche qui en fera un pied bot pour la vie. Né des suites d’un viol, le voilà mal engagé sur un parcours miné par les prémices d’un désenchantement national déjà à l’œuvre dans ces premières années de l’indépendance tunisienne. Bac en poche, il fait sa migration vers le Nord, en France, où l’amour miraculeux d’une belle exilée volontaire comme lui, venue d’une Pologne en soubresauts, lui fera goûter au miel de l’existence, aux joies de la vie familiale avec deux beaux enfants et à l’engagement militant pour rendre le monde moins rude.
Mais ce bonheur est hanté par la figure d’une mère laissée seule et il lui doit la fierté d’une « robe noire » de la Justice à exhiber aux yeux des médisants. Las, le mur est trop haut et l’échec au concours du barreau de Lyon le plonge dans le désespoir. Malgré le répit d’un dernier retour au pays où il fait découvrir à sa femme et à ses enfants ses origines mythiques numides, un nouvel échec finit par le plonger dans une dépression destructrice. Sonia le quitte pour préserver ses enfants et lui donner une dernière chance de se reprendre. Lorsqu’elle revient quelque temps plus tard pour récupérer des affaires, l’irréparable est commis.
Chronique d’une génération qui a tenté de traverser la vie sur le fil du rasoir, entre deux histoires, deux lieux, et deux injonctions impossibles à concilier : une immense envie d’aimer la vie jusqu’à l’outrance et une impossible libération d’une Histoire marquée au fer rouge.

Auteur : Tahar Ben Meftah

Feuilleter le livre :

Informations

Dimensions 15 × 21 cm
ISBN

978-9938-53-054-4

Parution

2020

Pages

224

Genre

Roman

Langue

Français

Catégorie ,

Avis

Aucun avis

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *